Contact

Abo, dons, adhésions

La fête au village !

Cavaillon
le 25/06/2019

Comme tous les ans, l’association d’insertion basée à Cavaillon a organisé un temps festif le week-end dernier. Avec une particularité cette année, l’inauguration de nouveaux locaux, en présence du préfet.

Une chaleur de plomb sur ce qui ressemble au village d’Asterix. Des petites maisonnettes dans un axe circulaire, un bâtiment flambant neuf qui abrite 14 studios, une pelouse au centre et une scène installée au fond. Ce vendredi 21 juin, le lieu de vie le Village à Cavaillon s’apprête à festoyer pendant deux jours avec au programme concerts, débats, atelier de fabrication de briques écolos, repas partagés…

Le Village, qui en plus de ce lieu de vie qui accueille désormais 33 personnes en situation d’exclusions sans limite de temps anime un accueil immédiat et un accueil de jour, est compagnon de longue date du Ravi. Nous y avons mené des séances de journalisme participatif au sein de l’accueil de jour en 2015 sur le thème de l’accès à la culture. Plus récemment, le Ravi s’est associé à la Fondation Abbé Pierre, la scène nationale de Cavaillon La Garance et au Village pour produire un supplément lors du festival C’est pas du luxe  !, organisé à Avignon en septembre dernier (voir le Ravi n° 168).

Inauguration

Aujourd’hui, le lieu de vie est axé sur quatre chantiers d’insertion. Le premier, du maraîchage sur un hectare. Ensuite, ce que le Village appelle la « vie quotidienne », c’est-à-dire la préparation de repas pour la cantine qui propose 20 000 assiettes par an ! Enfin, un atelier de briqueterie et de l’écoconstruction pour des maisons en ossature bois, isolation paille et enduit terre en partenariat avec une association locale, ALTE. Des activités qui ont permis de créer l’année dernière 86 contrats d’insertion de 6 mois. En oubliant tous les autres projets en cours de développement.

Les principaux partenaires de l’association, et financeurs de ces nouveaux locaux étaient présents : le maire de Cavaillon, le préfet de Vaucluse, le président de Grand Delta Habitat, le bailleur social départemental… mais aussi la Fondation Abbé Pierre et l’association Alte. En interview, le préfet a loué l’action du Village « son antériorité, son ancrage territorial et son approche globale de la prise en charge des personnes en situation d’exclusion  ».

Arrivé en Vaucluse il y a un peu plus d’un an, Bertrand Gaume, 46 ans, était auparavant préfet de Corrèze. Étiqueté à « gauche », il était directeur de cabinet de Benoît Hamon lors de son passage au ministère de l’économie puis de Najat Vallaud-Belkacem à l’Education. Sans préjuger, les acteurs associatifs et sociaux du département interrogés louent sa capacité, au moins, au dialogue. La succulente gardiane de taureau aura permis de faire un peu de « off » avec des hauts fonctionnaires généralement inabordables et d’aborder des sujets liés au mal logement, à l’aménagement du territoire… Assez exceptionnel, tout comme le voir faire un « je te tiens, tu me tiens par la barbichette » avec un accueilli du Village ! Une fibre sociale qui n’est pas du luxe pour le 7ème département le plus pauvre de France. 

Clément Chassot

@-Leravi - http://www.leravi.org